Jean-Auguste Dominique Ingres

IngresJean-Auguste Dominique Ingres, est un peintre français né à Montauban en 1780 et mort à Paris en 1867. Peintre défenseur du classique, il s’oppose au romantisme. Cependant on remarque que son œuvre est diversifiée que ce soit peintures d’histoire, portraits ou nus. Notre artiste a lui aussi participé au courant orientaliste à travers plusieurs œuvres, que nous étudierons par la suite dans notre article.

A travers trois sites numériques nous allons donc étudier le rapport qu’entretenait Ingres avec l’Orientalisme. Le premier article provient du site institutionnel du Louvre, article qui nous présente plusieurs conférences dirigées par des spécialistes du milieu artistique. Nous nous intéresserons en particulier à une conférence portant sur Ingres, l’orientalisme et la modernité, dirigée par Roger Benjamin, professeur d’histoire de l’art et de culture visuel et directeur du Power Institute de l’université de Sydney. Il préside également le Département d’histoire et de théorie de l’art. Le second article provient du site institutionnel Larousse, portail de ressources de référence, important et qualifié, qui nous présente ici un article complet sur Ingres. Le troisième site numérique est une fiche pédagogique en histoire de l’art tenue par le professeur Claire Lingenheim du lycée Pontannier à Strasbourg, et qui aborde notre artiste à travers deux de ses œuvres.

Comme nous l’avons dit, Ingres est considéré comme une figure majeure dans l’histoire de l’orientalisme bien qu’il soit un peintre classique. Il faut savoir qu’il a voyagé et habité en Italie et non en Orient ! Ses séries de peintures sur les Odalisques viennent de son propre imaginaire de l’Orient. Il utilise alors des modèles italiens, et dessine à partir des sources littéraires et visuelles du XVIIIème siècle. Ses nues féminins sont devenues des modèles influents pour la femme orientale, alors que l’expansion coloniale de la France à la fin du XIXème siècle permet un nouveau genre, celui de l’exotique. Au moment où l’orientalisme connait un nouvel essor au début du XXème siècle, les Odalisques d’Ingres, en particulier son Bain Turc et sa Grande Odalisque que nous allons voir à présent, ont plu à une avant-garde en réaction contre l’Impressionnisme.

Il faut savoir qu’une partie du mythe oriental concerne la vision de la femme, considérée comme métaphore de la Terre d’Orient. Le rêve qu’inspire l’Orient aux artistes nous présente la femme orientale présente dans des harems ou au bain turc (Baigneuses d’Ingres). La femme devient véritable muse pour tous ces artistes du XIXe siècle qui découvrent avec émerveillement cet Orient fantasmé. Les femmes sont dévoilées dans une civilisation du port du voile, cependant elles sont « cachées et enfermées » aux yeux de tous. Toutes ces contradictions amènent cette définition d’un regard occidental présent dans les rêves des artistes dont Ingres.

Jean-Auguste-Dominique Ingres, peint en 1814 La Grande Odalisque, exposée à Paris au musée du Louvre. Ingres nous présente le thème du nu mythologique à travers un Orient rêvé. Cette œuvre a été critiquée lors de son exposition au Salon de 1819

Ingres

Le Bain turc, est peint en1862, et est exposé à Paris au musée du Louvre. Ingres peint cette toile à la fin de sa vie, c’est ici la toile la plus érotique de son œuvre : une scène de harem associant le motif du nu et le thème de l’Orient, chers au peintre depuis plus de cinquante ans ! Des  femmes d’origine turque, sont nues et assises, elles ont des poses et attitudes variées,  dans un intérieur imagé oriental avec à gauche un bassin rappelant toujours ce thème des harems et scènes de bains. Il faut savoir que contrairement à Delacroix, il n’est jamais allé en Orient, il l’a simplement rêvé grâce aux gravures et à de nombreuses lectures. C’est donc un Orient fantasmé, présentant harems, et femmes sensuelles et érotisées que l’on retrouve à travers l’œuvre d’Ingres, peintre classique qui a participé cependant à cet engouement pour l’ailleurs, pour un ailleurs imagé par les Occidentaux.

IngresM.G

Bibliographie :

http://www.louvre.fr/sites/default/files/medias/medias_fichiers/fichiers/pdf/louvre-programme-detaille-cycle-quotingres.pdf

http://www.larousse.fr/encyclopedie/personnage/Jean_Auguste_Dominique_Ingres/124982

https://www.ac-strasbourg.fr/fileadmin/pedagogie/histoiredesarts/option/L_ailleurs/3._orientalismes.pdf

Publicités