Les thèmes dans l’Orientalisme

louvre-bain-turc

 

Cet article va se centrer sur les thèmes traités dans l’Orientalisme. Pour ce faire, nous allons étudier quatre articles numériques qui pour certains sont des sources dignes de confiance et basées sur d’autres ouvrages scientifiques. Le premier article se trouve sur le site Histoire de l’Art qui est une plateforme libre d’accès où l’on trouve une description des grands traits de l’orientalisme. Le deuxième est écrit par Clémentine Kruse sur le site Clé du Moyen Orient, une plateforme également libre d’accès avec une bibliographie qui nous montre qu’il s’agit d’un article construits sur des bases scientifiques. Quant au troisième article, il est écrit par Claude Robinot et nous pouvons le trouver sur le site de l’Académie de Versailles. Il s’agit d’une plateforme libre d’accès qui est digne de confiance puisqu’elle se base également sur une bibliographie importante. Pour finir, le troisième site est Wikipédia qui est une encyclopédie sur internet et une plateforme libre d’accès mais peu fiable dû au fait que n’importe quelle personne peut rédiger et modifier les articles.

Les thèmes de l’Orientalisme sont assez restreints et varient peu au cours des XIXème et XXème siècle. Dans la plupart des articles étudiés, nous pouvons voir que la représentation des harems est celle qui est plus particulièrement mentionnée. Dans l’article du site Histoire de l’art, on nous parle d’ « exotisme de la vie intime ». En effet, la représentation des harems, permet de montrer les femmes dénudées, plus particulièrement un groupe de femmes dans leur bain et donc dans leur vie intime. Le site de l’Académie de Versailles nous dit que le thème se centrerait plus sur la représentation de la femme c’est-à-dire la façon dont la femme est vue au Moyen-Orient. Pour ce faire, les harems seraient un bon moyen de représenter l’intimité de la femme et d’une certaine façon aussi la liberté de celle-ci dans un lieu qui n’était pas encore connu en Occident. Dans tous les cas, le thème du harem est celui qui a été représenté par les plus grands comme le fait remarquer le site Clé du Moyen-Orient avec par exemple Jean-Auguste Dominique Ingres et son Bain Turc. Le harem permet la représentation de l’exotisme par l’intermédiaire des femmes qui sont nues, une nouveauté pour la période et la société dans laquelle fait surface l’Orientalisme.

Le deuxième thème que nous pouvons retrouver mentionné dans la plupart des articles est celui du rêve d’ailleurs. Nous revenons à la notion d’exotisme dont rêve les occidentaux après la conquête d’Egypte par Napoléon et les récits qui vont en ressortir. Ces nouveaux horizons qui s’ouvrent à l’imagination des européens vont être fantasmés et rattachés à des mythes, des légendes sur des pays lointains et exotiques. Nous retrouvons ces représentations dans la peinture mais également dans la littérature qui va se tourner vers un rêve d’exotisme mais également une narration de voyage et une recherche du dépaysement. En effet, l’orientalisme va venir rompre avec le quotidien des européens qui vont pouvoir s’imaginer des récits dans des contrés lointaines avec des aventures extraordinaires qui vont inspirer peintres et écrivains. Il n’est pas de trop de rappeler qu’avant Delacroix, les artistes ne faisaient qu’imaginer le monde oriental sans même l’avoir connu, il était alors plus facile de s’adonner au fantasme et à l’imagination.

Le troisième thème n’est mentionné que par les sites Histoire de l’Art et Clé du Moyen-Orient. Il s’agit de la guerre, des guerriers héroïques. L’inspiration orientale vient du fait des conquêtes de Napoléon en Egypte comme nous l’avons déjà mentionné, donc elles sont jusqu’à un certain point rattachées à la guerre. Par ailleurs, la civilisation orientale rappelle et réveille aussi une certaine nostalgie des civilisations perdues. Ces civilisations qui étaient autrefois guerrières et d’où nous pouvions tirer des récits et des contes sur des héros légendaires, des guerriers héroïques. Il n’est donc pas étrange que le thème de la guerre ait inspiré les peintres mais également les écrivains. En peinture, le site Clé du Moyen-Orient nous parle d’Alexandre-Gabriel Decamps, celui qui est considéré comme le père de l’Orientalisme. Il s’agit d’un peintre de la première moitié du XIXème siècle qui va être, d’une certaine façon, le père de l’orientalisme avec des œuvres comme Patrouille turque inspirée donc de la guerre.

Afficher l'image d'origine

Eugène Delacroix va être le premier à voyager en Orient en 1832. Ce voyage aura pour but de ne plus se baser sur des représentations imaginées mais sur des scènes qu’il aura vu de ses propres yeux.  Il va notamment représenter la vie quotidienne dans l’Orient. C’est un thème qu’il va bien développer et nous pouvons le voir dans des tableaux comme Femmes d’Alger dans leur appartement ou encore le Portrait de Moulay Abder-Rhaman, sultan du Maroc en 1845.

Afficher l'image d'origine    Afficher l'image d'origine

D’autres thèmes sont mentionnés dans les articles comme le désert, la représentation des paysages qui vers la fin du XIXème siècle vont passer de représentation fantasmée à des représentations plus réalistes peut-être dû au fait que les artistes vont entreprendre des voyages au Moyen-Orient à l’instar de Delacroix. Un autre thème est celui des campagnes de Napoléon en Egypte que nous pouvons retrouver dans le célèbre tableau des Pestiférés de Jaffa peint par Antoine-Jean Gros au début du XIXème siècle.

Afficher l'image d'origine

Pour conclure, nous avons vu que ces articles nous ont permis d’étudier les différents thèmes bien qu’ils ne soient pas tous basés sur des sources sûres. Cette étude nous a, par ailleurs, laisser voir l’Orientalisme dans son ensemble, tant dans la peinture comme dans la littérature.

P.M.

Bibliographie :

Clémentine KRUSE, Orientalisme au XIXème siècle, 2012

http://www.lesclesdumoyenorient.com/L-Orientalisme-au-XIXeme-siecle.html

Claude ROBINOT, Etudier l’Orientalisme avec des élèves, 2011

http://www.histoire.ac-versailles.fr/spip.php?article915

https://fr.wikipedia.org/wiki/Orientalisme

http://www.histoiredelart.net/courants/l-orientalisme-17.html

 

 

 

Publicités