Eugène Delacroix

Eugène Delacroix est un peintre français né le 26 Avril 1798 à Charenton-Saint-Maurice dans le Val de Marne. Il est un des grands peintres romantiques du XIXème siècle et également un peintre important dans le mouvement orientaliste. En effet, il est l’un des premiers peintres à avoir la volonté de connaître l’Orient en entreprenant un voyage au Maroc.

Pour étudier la vie et l’influence d’Eugène Delacroix dans le mouvement orientaliste nous allons utiliser quatre ressources numériques variées. Tout d’abord, le site du Musée Delacroix qui nous offre une biographie détaillée année par année du peintre. Il s’agit d’un site institutionnel libre d’accès. Nous pouvons notamment y voir un plan des différents lieux où il a vécu mais aussi de ses ateliers. Ensuite, nous avons la vidéo nommée « Visite Privée : Delacroix et l’aube de l’Orientalisme » publiée par Paris Match dans le site web d’hébergement de vidéos en libre accès connu sous le nom de « YouTube ». Nicole Garnier, la commissaire de l’exposition nous explique entre autre chose, queAfficher l'image d'origine l’orientalisme en France commence avec le voyage de Bonaparte en Egypte. Un des épisodes les plus important est son arrivée à Jaffa représentée par Antoine-Jean Gros dans 
Bonaparte visitant les pestiférés de Jaffa
. Il s’agit d’un tableau de propagande où nous pouvons voir une architecture moresque, des costumes pittoresque et un travail de la lumière. L’article de l’encyclopédie Larousse en ligne et en libre accès nous offre un article sur Delacroix et nous donne nombreux détail sur le mouvement orientaliste dans la vie du peintre. Pour finir, le blog « Art Galerie » nous présente également l’artiste et fait un éloge de celui-ci.

            Le Site du Musée Delacroix nous offre une bibliographie très détaillée de la vie du peintre année par année. Ainsi, nous pouvons savoir qu’Eugène Delacroix est né le 26 Juillet 1798 à Charenton-Saint-Maurice dans le Val de Marne. Il est le fils de Charles Delacroix qui est le ministre plénipotentiaire aux Pays-Bas et de Victoire Œben, la fille du célèbre ébéniste de Louis XV. Il entre en Octobre 1815 dans l’atelier de Pierre Guérin et, l’année suivante, il entre dans l’école des Beaux-Arts. La biographie du Musée Delacroix Afficher l'image d'originepasse alors à nous présenter les années romantiques du peintre et son entrée au salon avec Dante et Virgile aux enfers en 1822. Ensuite, on nous présente son voyage en Afrique du Nord. Il s’y rend grâce à une « mission diplomatique française envoyée auprès de l’empereur du Maroc, Muley-Abderr-Rhaman et dirigé par le comte Charles de Mornay ». La vidéo publiée par Paris Match nous rappelle qu’à l’époque, il était impossible de voyager seul, il fallait s’unir à une mission diplomatique. Le site du Musée continue par nous dire que le 25 Janvier 1832, le peintre se rend à Tanger où il commence très vite à dessiner sur son « carnet de croquis, dits carnets du Maroc ». Nicole Garnier nous dit qu’il découvre à son arrivée « la lumière de l’orient, les costumes et l’architecture qu’il reproduit dans ses carnets de voyage ». Elle poursuit par expliquer que ces carnets de voyage vont servir pour noter les « traditions ethnographiques marocaines ». Les dessins et aquarelles qui s’y trouvent vont inspirer la réalisation des tableaux qu’il présentera à son retour dans les Salons. Par exemple, nous pouvons voir que le 21 Février 1832, il assiste, par l’intermédiaire de la famille Benchimol à une noce Juive ce qui a sûrement pu inspirer son œuvre du même nom. En mai 1832, Delacroix se rend avec Mornay et Desgranges à Cadix puis il visite seul Séville pour ensuite revenir à Tanger. En Juin de la même année, la « mission quitte définitivement le Maroc, en passant par Oran puis Alger ». Dans cette ville, Delacroix découvre les harems. En Juillet, Delacroix arrive à Toulon. Il va rapporter de ce voyage « une multitude de dessins, aquarelles, esquisses et notes, ainsi que sept albums » dont « quatre d’entre eux [qui nous] sont parvenus intacts ».

Afficher l'image d'origine

L’article de Larousse nous explique que dans La Liberté guidant le peuple, Delacroix exprime plus de dynamisme que de romantisme. Cette évolution va être plus marquée grâce à son voyage au Maroc. Comme nous l’avons déjà vu dans l’article consacré à l’émission d’Arte sur une de ses œuvres, Delacroix va dire de sa découverte de l’Orient : « Les Grecs et les Romains sont là à ma porte ! J’ai bien ri des Grecs de David, à part bien entendu sa sublime brosse. Je les connais à présent, les marbres sont la vérité même, mais il faut savoir lire et nos pauvres modernes n’y ont vu que des hiéroglyphes […]. Rome n’est plus dans Rome ».  Lors de ce voyage, il va également découvrir que « les couleurs ne sont pas isolées dans l’espace par la lumière, mais qu’elles s’interpénètrent, se modulent les unes par rapport aux autres ». L’Encyclopédie continue par nous dire qu’il va s’intéresser de près à cette nouvelle étude des couleurs, ce qui le mènera à étudier des théories, notamment celle d’Eugène Chevreul, et à « assister à des audiences et à des fantasias ». Nous pourrons voir la mise en pratique de cela dans Les Femmes d’Alger dans leur appartement où nous trouvons une « composition statique dont l’harmonie expressive de roses et de verts rend l’atmosphère nonchalante et feutrée ». Il y a réellement un intérêt pour le jeu des lumières qui va annoncer, selon l’Encyclopédie, l’impressionnisme.

            Par ailleurs, ce même article propose une classification des œuvres qui ressortent de ce voyage au Maroc :

  • Les scènes à vision historique avec entre autre Le Sultan du Maroc entouré de sa garde (1845)

Afficher l'image d'origine

  • Les scènes à témoignages plus pittoresques avec entre autre Fantasia arabe (1832)

  

  • Les scènes à sujet religieux qui auront comme fond de paysage les massives murailles de Meknès comme Les Disciples et les Saintes Femmes relevant le corps de saint Etienne (1853).

Le blog Art Galerie reprend ce catalogue de tableaux inspirés du voyage en ajoutant également Rencontre de Cavaliers Maures et des détails comme le refus de Femmes d’Alger dans leur appartement au Salon en 1834. L’Encyclopédie Larousse nous parle également d’un « romantisme apaisé » d’une synthèse entre l’inspiration orientaliste et celle romantique
dans La prise de Constantinople par les croisés en 1840. Nous pouvons y voir « l’obsession de la mort et d’une impossible liberté » du Romantisme et les couleurs, l’étagement des maisons blanches vers la mer inspiration d’Alger, de l’Orientalisme.

La Bibliographie du Musée Delacroix poursuit en parlant des différents salons dans lequel il a participé et des différentes commandes qu’il reçoit.  Le 13 Août 1863, le peintre meurt. Ses obsèques ont lieu le 17 Août à Saint-Germain-des-Prés et il est enterré au cimetière du Père-Lachaise où en 1865, on inaugurera son tombeau réalisé par Denis Darcy. En 1885, l’Ecole des Beaux-Arts de Paris organise une exposition rétrospective du peintre. Les bénéfices serviront au financement « d’un monument à sa mémoire au jardin de Luxembourg, qui sera réalisé par Jules Dalou et inauguré le 5 Octobre 1890 ».

P. M.

Bibliographie :

Site du Musée Delacroix :

http://www.musee-delacroix.fr/fr/

Vidéo de Paris Match : « Visite Privée : Delacroix et l’aube de l’Orientalisme », Nicole Garnier :

https://www.youtube.com/watch?v=yAqvWX7LYqU

Article sur « Delacroix » dans l’Encyclopédie en ligne de Larousse :

http://www.larousse.fr/encyclopedie/personnage/Eug%C3%A8ne_Delacroix/115935

Blog « Art Galerie », article sur Delacroix :

http://art.mygalerie.com/lesmaitres/delacroix/delacroix.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s